juin 29, 2021

Quelle est l’influence de la pandémie a-t-elle sur l’utilisation des solutions EdTech en 2020 ?

Si l’on considère l’éducation mondiale et les technologies de l’information, l’année 2020 n’a ressemblé à aucune autre : une pandémie mondiale a contraint le secteur de l’éducation à passer d’un enseignement traditionnel en classe à un environnement entièrement distant et numérique. Cette situation inédite a été une épreuve stressante pour les enseignants et les étudiants. 

Dans ce contexte, il n’est pas surprenant que les solutions logicielles EdTech, telles qu’Ouriginal, connaissent également un changement soudain dans leur utilisation et leur demande. La solution logicielle Ouriginal permet aux enseignants d’analyser les documents en termes d’authenticité. Les étudiants soumettent leurs devoirs, leurs travaux ou leurs examens dans notre système, qui vérifie les similitudes entre les textes à l’aide de différents algorithmes et génère un rapport d’analyse.  

Étant donné que nous avions accès à des données qui, lorsqu’elles étaient analysées correctement, pouvaient révéler des tendances vraiment intéressantes, nous avons décidé de mener une étude pour analyser quels étaient exactement les répercussions de la pandémie et des restrictions décidées en conséquence sur les solutions EdTech telles que les nôtres. 

Dans l’étude, nous avons analysé trois métriques sur 2019 et 2020 :  

  1. Le nombre total de documents soumis à Ouriginal. 
  1. Le nombre moyen de mots dans les documents soumis. 
  1. Le volume total du contenu soumis, c’est-à-dire le nombre total de mots analysés par Ouriginal.  

En fait, nous voulions savoir si les documents étaient plus vérifiés ou moins vérifiés pendant les confinements ? L’apprentissage numérique a-t-il un impact sur la durée du travail d’un élève ? Les utilisateurs étaient-ils plus nombreux à recourir aux solutions EdTech ? 

Les résultats : 

1. Nombre total de documents soumis 

L’analyse de cette métrique a révélé que, dans l’ensemble, le nombre total de documents soumis dans nos systèmes a considérablement augmenté en 2020 par rapport à 2019 (graphique ci-dessous). En fait, à partir de la mi-mars – semaine 12, l’augmentation du nombre de personnes était nettement supérieure à celle de l’année précédente et coïncidait avec le moment où la pandémie s’est déclenchée.  

Cette métrique a maintenu sa trajectoire ascendante pendant toute la durée de notre étude et notre conclusion est que pendant la pandémie, les travaux de scannage EdTech ont réalisé une percée et celui-ci s’est établi comme un outil standard dans le secteur de l’éducation. 

2. Le nombre moyen de mots dans les documents soumis 

En utilisant une formule simple, nous avons calculé le nombre moyen de mots par document. Il est important de garder à l’esprit que cette métrique ne nous dit rien sur le contenu ou la qualité d’un document, mais c’est un indicateur de la longueur d’un document qui indique indirectement l’effort mis dans la rédaction du document. 

Comme pour le premier indicateur, nous avons observé qu’à peu près au moment où la pandémie a commencé à se propager et où de nombreux pays se sont confinés, la longueur des documents soumis est devenue nettement plus courte par rapport à la même période l’année dernière. Nous avons conclu que les étudiants qui suivent un enseignement à domicile ont tendance à écrire des textes plus courts ou, sans doute, à faire moins d’efforts pour leurs devoirs et leurs examens. Il est intéressant de noter qu’après la fin de la première vague pandémique et la rentrée scolaire, la longueur des documents est revenue à la normale. 

3. Volume total du contenu soumis 

Si les documents ont augmenté en nombre mais sont devenus plus courts en longueur en 2020 par rapport à 2019, la prochaine question qui se pose automatiquement est de savoir si le volume total du contenu numérisé a augmenté ou diminué ? 

Nous avons analysé le nombre total de mots (nombre de documents * nombre moyen de mots) soumis et scannés par notre système. Nos données ont montré que pour la majeure partie de 2020, le volume était considérablement plus élevé qu’en 2019.  

Même pour la période où les documents sont devenus considérablement plus courts, l’augmentation du nombre de documents soumis a compensé l’effet temporaire de documents plus courts entraînant une augmentation du volume total du contenu. La croissance régulière et durable du volume scanné a mis en évidence l’importance croissante d’outils tels qu’Ouriginal dans l’éducation. 

Conclusion 

Notre étude a révélé comment la numérisation forcée a changé radicalement le paysage éducatif en 2020. Si l’acceptation des solutions EdTech a clairement augmenté au cours de cette période, l’étude a également révélé que les élèves avaient encore plus besoin des conseils et des encouragements de leurs enseignants dans un environnement d’apprentissage numérique. 

Résumé de nos principales conclusions : 

  • L’augmentation régulière de l’utilisation des solutions EdTech au cours des dernières années a connu un bond significatif lorsque la pandémie a commencé. L’utilisation élevée persiste, ce qui indique une percée dans l’utilisation des solutions EdTech telles que celles d’Ouriginal. 
  • Pendant la pandémie, les dissertations écrites sont devenues plus courtes, mais cet effet n’a pas été durable et a très probablement été lié aux périodes d’enseignement à domicile, ce qui indique que les élèves fournissaient moins d’efforts lorsqu’ils étudiaient à distance. 
  • De plus en plus de volumes de données ont été traités par les solutions EdTech, ce qui indique l’importance et le rôle croissants des outils techniques dans l’éducation à travers le monde. 

Si vous souhaitez lire l’étude en détail, veuillez utiliser le lien ci-dessous : 

Ouriginal – Étude Ouriginal 2020 : Effets de la pandémie sur le recours aux solutions EdTech en 2020

Lire plus de blogs :

This website uses cookies to improve the site’s overall user experience and performance. Read more here.