juin 16, 2021

Intégrité universitaire et comment la préserver efficacement

Qu’est-ce que l’intégrité académique ?

Selon le Centre international de l’intégrité universitaire (International Center for Academic Integrity, ICAI), l’intégrité universitaire est « un engagement à respecter, quelles que soient les circonstances, six valeurs fondamentales : l’honnêteté, la confiance, la justice, le respect, la responsabilité, auxquelles s’ajoute le courage de les mettre en œuvre. »[i] L’Agence de la qualité et des normes de l’enseignement supérieur australienne (TEQSA = « Tertiary Education Quality and Standards) la définit comme « l’attente que les enseignants, les étudiants, les chercheurs et tous les membres de la communauté universitaire agissent avec : honnêteté, confiance, équité, respect et responsabilité. »[ii]

Que vous pouvez faire dans votre propre établissement pour préserver l’intégrité universitaire ?

Chez Ouriginal, nous voulons contribuer à créer un environnement dans lequel l’équité favorise le développement personnel et permet à chacun de revendiquer sa pensée authentique. Il s’agit notamment de fournir une solution qui favorise l’intégrité universitaire, comme notre logiciel de prévention du plagiat. De plus, il existe de multiples façons pour vous, en tant qu’enseignants, de contribuer à la protection de l’intégrité universitaire dans votre établissement.

Première étape : Préparer le terrain

Confirmez vos pratiques et normes officielles et évaluez si elles sont effectivement mises en œuvre et suivies. Dressez la liste de ce qui fonctionne, de ce qui doit être amélioré et de ce qui manque. Le Réseau européen pour l’intégrité académique (ENAI = « European Network for Academic Integrity ») propose une incroyable liste d’outils d’auto-évaluation pour les institutions, qui constitue un excellent exercice pour évaluer votre situation.

Deuxième étape : Comprendre vos étudiants

Une fois que vous avez évalué comment l’intégrité université est respectée dans votre établissement, l’étape suivante consiste à comprendre et à écouter vos étudiants. De nombreuses recherches soulignent que les étudiants trichent lorsqu’ils ne perçoivent pas que l’intégrité universitaire est prise au sérieux ou qu’elle peut avoir des conséquences graves. Comme l’a étudié un groupe de chercheurs de la TEQSA, il existe de nombreuses raisons contrôlables pour lesquelles les étudiants plagient et trichent :

  • Manque de compréhension (Curtis & Vardanega 2016)
  • Gravité perçue (Curtis & Popal 2011)
  • Normes perçues (Curtis et al. 2018 ; McCabe & Trevino 1993)
  • Manque de compétences linguistiques (Bretag et al. 2018)
  • Mauvaise gestion du temps et procrastination (Siaputra 2013 ; Wallace & Newton 2014)
  • Opportunités (Baird & Clare 2017 ; Bretag et al. 2018)
  • Manque de soutien institutionnel pour l’intégrité universitaire (Husain et al. 2017)
  • Perception par les étudiants de l’apathie, des connaissances et du dévouement du personnel (Husain et al. 2017)
  • sAucune crainte de la détection et des conséquences (Deikhoff et al. 1999)
  • Insatisfaction des étudiants vis-à-vis de l’environnement L&T (Bretag et al 2018 ; Park 2003)
  • Pressions et complexité de la vie (Brimble 2016)

Cependant, selon le même groupe de recherche , certains étudiants trichent et plagient pour des raisons psychologiques, notamment :

  • Faible niveau de conscience (Siaputra 2013)
  • Anxiété (Tindall & Curtis in press)
  • Faible maîtrise de soi (Curtis et al. 2018)
  • Esprit de compétition (Barbaranelli et al. 2018)
  • Impulsivité (Moss et al. 2018)
  • Faible confiance (Moss et al. 2018)
  • Faible résilience (Moss et al. 2018)

Troisième étape : Soutenir vos étudiants

Beaucoup de ces questions peuvent être abordées par le corps enseignant s’il en est informé. Créez un groupe de discussion et discutez de ces points pour découvrir ceux qui s’appliquent, ceux qui fonctionnent bien et ceux qui doivent être améliorés. Offrez-vous un soutien psychologique dans votre institution ? Disposez-vous d’une personne à qui les étudiants peuvent parler lorsqu’ils ressentent de l’anxiété ou du stress ? Si les étudiants se sentent valorisés, ils valoriseront très certainement votre institution aussi et vous le rendront en travaillant dur. 

Quatrième étape : Agir

Une excellente façon d’améliorer la compréhension de l’intégrité universitaire est d’organiser des événements dédiés au sujet. Certaines universités organisent même une semaine entière consacrée à l’intégrité universitaire au cours de laquelle les étudiants sont fiers (à juste titre) de leurs efforts et de leur honnêteté universitaire. Lorsque les étudiants sauront plus clairement ce que signifie réellement l’intégrité universitaire et comment la préserver, ils seront moins vulnérables aux mauvaises pratiques et ne se laisseront pas facilement influencer par les raccourcis disponibles. Ressources complémentaires :

[i] Source : https://www.academicintegrity.org/fundamental-values [ii] Source : https://www.teqsa.gov.au/defining-academic-integrity

Lire plus de blogs :

This website uses cookies to improve the site’s overall user experience and performance. Read more here.